Actualités

LA MALADIE PBFD

Publié dans Actualités

PBFD : Psittacine Beak and Feather Disease

La PBFD est une infection virale liée à un circovirus, décrite pour la première fois en 1975 par le Docteur ROSS PERRY vétérinaire a Sydney.C' était la maladie la plus fréquente rencontrée chez les becs crochus (cacatoès) en Australie.

Ce virus non développé, icosaédrique et d'un diamètre allant de 12 à 26 nm, appartient à la famille des circoviridae qui comprend également le circovirus porcin (PCV). Son génome est constitué d'un ADN simple brin de 1993 nucléotides dont la particularité est d'être circulaire.

Tous les psittacidés peuvent être touchés par ce virus quelque soit l'âge, mais avec la catégorie des 0 à trois ans les plus atteints. Actuellement, de très nombreux oiseaux dans la nature et bien sûr en captivité sont atteints soit près de 20% (donné vétérinaire) les plus touchés sont les cacatoès.

Tous les oiseaux atteints ne déclarent pas la maladie, ils restent porteurs d'un virus dormant dans leur organisme, ils sont dits << porteurs sains>>. Ils réagissent différemment selon leur age ,l'espèce et l'efficacité de leur défense immunitaire.

Nous trouvons donc trois formes du virus PBFD :

A/ une forme suraiguë qui se traduit par une chute rapide des défenses immunitaires aboutissant à la mort rapide du perroquet par une septicémie ou une pneumonie et ceci avant même l'apparition des premiers signes de la maladie.

B/ une forme aiguë chez les oiseaux au nid ou a leurs sorties du nid , cela est caractérisé par une diarrhée un développement d'un plumage et du bec de façon anormal , cette forme de la maladie peut entrainer la mort en 15 jours.

C/ une forme chronique , l'apparition des symptômes est plus tardive , parfois absente, car parfois des oiseaux s'immunises naturellement contre le virus.

La particularité du virus PBFD est de s'attaquer au système lymphoréticulé provocant , l'immunodépression de l'oiseau infecté.

Le virus est détectable dans le sang, les bulbes des plumes, le thymus, la rate, les intestins, les poumons, la trachée, le foie, les articulations et la moelle osseuse.

La période d'incubation moyenne est de 21 à 28 jours et dépend principalement de la quantité de virus à laquelle l'oiseau a été exposé et de sa résistance immunitaire.

Le délai de latence avant l'apparition du virus dans le sang peut atteindre 18 mois.

Les symptômes classiques de la maladie sont une dystrophie des plumes en croissance puis la perte des plumes associées a une nécrose du bec ; la vitesse de perte des plumes est variable chez les oiseaux, cela peut être lent avec l'apparition de quelques plumes anormales.

Puis à chaque mue, les plumes à croissance rapide seront affectées les premières ; entrainant un plumage ébouriffé et terne, avec présence de sang dans le fourreau.

Les formes aiguës surviennent chez les jeunes oisillons et les jeunes oiseaux au moment de la formation des premières plumes dans ce cas, l'infection est marquée par une névrose, la fracture, la courbure et la perte des plumes en développement associé à une hémorragie.

Chez les oiseaux touchés par cette forme aiguë l'issue sera fatale et fait souvant suite à de nombreuses complications. La principale voie de contamination semble être la voie directe par contact entre oiseaux.

Le diagnostic est efficace avec la méthode PCR à partir de la plume ou de sang.

il faut isoler l'oiseau contaminé ou suspect.

Désinfecter ou détruire tout équipement objet, nourriture... qui auraient été en contact avec l'oiseau ou servant à son entretien quotidien. Il n'existe pas de vaccin en France.

Lors de l'achat d'un perroquet, tout acquéreur doit obtenir un certificat vétérinaire du laboratoire mentionnant que l'oiseau est négatif au test de la PBFD.

Retour en haut de page

Mon compte



Inscription
Mot de passe oublié ?

Voir la Vidéo

Cliquez sur la photo

Panier

Votre panier est vide

Newsletter

Saisissez votre email




Désabonnement

Rechercher

Location

Location de perroquets pour la publicité, le cinéma et l'évènementiel
Contact :
06 21 65 07 41

Pour une commande de 800 € minimum
Possibilité de payer en 3 fois sans frais par cb

Perroquets d'élevage – 35410 CHATEAUGIRON- 06 21 65 07 41 / 02 99 37 48 61